Tout savoir sur l’hypnose


Une vision de l’inconscient

Dans la vision de l’hypnose moderne et pour reprendre les termes d’Erickson lui-même :  » l’inconscient représente tout ce dont vous n’êtes pas conscients en ce moment « .
Dans la perspective Ericksonienne l’inconscient est un allié, et non un lieu de refoulement.
Ni positif ni négatif, il est par contre utilisable car c’est dans l’inconscient que se trouvent toutes les ressources qui peuvent amener au changement.

Quand une personne atteint une limite et ne peut s’en défaire, on peut supposer qu’elle a épuisé toutes les ressources conscientes qui auraient pu l’aider.
Il serait donc absurde de partir sur le même chemin : les solutions restantes relèvent du domaine de l’inconscient.

Un réservoir de ressources et de connaissances

Il gère les apprentissages, la mémoire, tout ce qu’enregistrent nos sens… c’est-à-dire beaucoup plus de choses que ce dont nous sommes conscients.
A ce niveau l’inconscient agit comme un filtre en ne laissant passer qu’une petite partie des informations enregistrées jusqu’à la conscience.
Par contre les informations qui restent dans l’inconscient font partie de notre  » expérience « , et une grande partie est utilisée et intégrée à nos comportements, réactions, connaissances…

L’inconscient a aussi une grande faculté d’automatisation liée à la capacité d’apprentissage.
Des actions aussi complexes que marcher, parler, écrire… et qui ont demandé beaucoup d’efforts conscients pour être apprises et devenir des schèmes parfaitement fluides sont automatisées par l’inconscient.

L’accès à ce niveau de l’inconscient permet, comme on peut facilement l’imaginer, d’ouvrir un vaste champ d’actions puisque sous hypnose il devient facile d’agir sur ce qui a directement été mis en place au niveau inconscient. (Symptôme, ressources…).

Une mission de protection

C’est peut être la partie la plus complexe de l’inconscient, et aussi la plus intéressante.  » l’inconscient  » protège aussi bien au niveau corporel qu’au niveau mental.
Il se bat avec ses moyens contre ce qui peut perturber en créant des solutions diverses… qui peuvent être des symptômes, parfois, ou encore des amnésies.

L’inconscient n’a pas en lui-même le pouvoir de guérir mais il a à sa disposition de nombreuses ressources que tout le monde peut apprendre à utiliser.

Milton Erickson et l’hypnose Ericksonienne

Celui qui est surnommé le « thérapeute hors du commun » le « wizard » ou encore « le sage de Phoenix » fut certainement le plus grand hypnotiseur et thérapeute du siècle dernier.
Né en 1901 dans le Nevada, il est atteint par plusieurs handicaps : dyslexique, insensible aux rythmes musicaux et daltonien, ses difficultés lui apprennent à utiliser toutes ses ressources personnelles.
C’est à 17 ans, alors qu’il est atteint par la poliomyélite qu’il découvre l’auto suggestion.
Lorsqu’un médecin annonce à sa mère qu’il ne passera pas la nuit, il mobilise toutes ses ressources et tient jusqu’au lever du soleil avant de tomber dans un coma suivi d’une paralysie quasi totale : seuls ses yeux pouvaient encore remuer.
Il profita de cette immobilité forcée pour observer ceux qui l’entouraient. En regardant sa soeur qui apprenait à marcher il découvre qu’il peut stimuler ses muscles et commence sa rééducation. Un an plus tard il traverse l’Amérique d’est en ouest en canoë pour tester sa forme retrouvée.
Il poursuit alors des études de médecine.

En 1928, il est médecin et exerce en psychiatrie, d’abord en milieu hospitalier puis par la suite il ouvre un cabinet privé.
Après avoir suivi près de 30 000 patients ( ! ), formé de nombreux élèves et démontré de nombreuses fois l’existence et les effets de l’hypnose il s’éteint en mars 1980.
M. Erickson a marqué l’histoire de la psychothérapie et inspiré de nombreuses pratiques qui continuent aujourd’hui encore à se développer.

Présentation de l’hypnose

Dans la pratique de l’hypnose nous voyons cet inconscient comme un réservoir de ressources et de connaissances.
Sa fonction la plus ancienne est liée à la survie : maintenir le corps en vie. Il gère donc les phénomènes biologiques, les instincts, et peut réparer les petits dysfonctionnements physiques naturellement.
Il est capable de prendre en charge de nombreuses tâches simultanément, et traite beaucoup plus d’informations que le conscient.
C’est aussi l’inconscient qui gère tous les apprentissages que nous emmagasinons au long de notre vie.
Toutes les expériences semblent y être stockées : il gère la mémoire, ainsi que la créativité (il est réputé hyper créatif) et l’imagination (ce que tout le monde peut constater pendant les phases de sommeil).
Malgré tout il a un fonctionnement simple souvent comparé à celui d’un enfant de six ans : compréhension littérale, réactions rapides à des instructions précises…
Enfin il est toujours présent et réagit en permanence à ce que perçoivent les sens (avec le langage non verbal par exemple).

L’hypnose aujourd’hui

Comment est elle utilisée ? Si beaucoup pensent à l’hypnose pour arrêter de fumer ou perdre du poids, elle est de plus en plus utilisée pour solutionner de nombreux troubles mentaux et même physiques; elle est donc utilisée par un nombre croissant de thérapeutes et psychiatres.
On sait aussi aujourd’hui que le mental peut influencer le physique, et la démonstration la plus évidente est certainement l’anesthésie par hypnose qui semble revenir doucement à la mode dans certains hôpitaux.

L’hypnose sert aussi dans ce qu’on nomme le »coaching ». Cette discipline ne concerne pas que les sportifs de haut niveau (même si les entraîneurs sont de plus en plus souvent formés à l’hypnose ou à la PNL) ou les professionnels de la communication désireux d’augmenter leur ressources et leurs résultats : de nombreux particuliers poussés par l’envie d’améliorer leur qualité de vie y ont accès.

Que cela soit pour une meilleure gestion du stress, une augmentation de la motivation et de certaines capacités (concentration, mémoire…) ou tout simplement pour se débarrasser de certains comportements gênants, voire de compulsions, l’hypnose peut être une réponse rapide et durable.

Quand emploie-t-on l’hypnose ? phobies de toutes sortes, dépression, anxiété, crises de panique, stress, mal-être, migraines, insomnies, cauchemars, troubles obsessionnels, troubles du comportement; L’hypnose peut aussi agir sur des cas de paralysie, cécité, surdité, aphonie, amnésie, dysphagie, tics et bégaiements… quand l’origine n’est pas purement physique ou que celle-ci n’est pas jugée irréversible.
Augmentation de la confiance, de la concentration ou de la motivation, aide à la performance, coaching : sport, études, examens… développement personnel.
Préparation préopératoire : accouchement sans douleur, dentisterie,. analgésie et anesthésie, lutte contre la douleur dans le cas de maladies lourdes (cancer, grand brûlé…).
Soutien durant le traitement de certaines maladies graves : cancer sida …
Dans le cadre de traumatismes : accident, deuils, séparations…
Troubles sexuels : impuissance, frigidité, stérilité…
Enurésie, rétention urinaire, excès de poids, boulimie, anorexie, compulsions, tabagisme, alcoolisme, toxicomanie, maladies de la peau, allergies , asthme, hypertension artérielle, problèmes de vue, troubles gastro-intestinaux… et bien d’autres encore !

De nombreuses expériences sont régulièrement réalisées, partout dans le monde grâce à l’hypnose; souvent les résultats sont étonnants et la liste des possibilités d’utilisation de l’hypnose est en quasi constante augmentation.

Source : http://www.arche-hypnose.com/lhypnose.html

Article sur le même sujet, lisez également : Les audiocaments une aide tout en douceur