Ces allégations santé qui nous font trop manger

« Light », « allégé », « pauvre en matières grasses », « sans sucre », « participe au bon fonctionnement cardiovasculaire », « à teneur réduite en sel »…
Nous sommes littéralement inondés par les produits alimentaires qui portent des allégations santé. Est-ce pour autant que nous mangeons mieux et que nous avalons moins de calories ? Pas vraiment. En fait ça pourrait même être le contraire…

Comment les produits light peuvent-ils nous pousser à manger davantage ? Tout simplement parce que bercés par la douce illusion que ces produits sont « bons pour la santé » nous nous autorisons à en manger plus.

Pour vérifier cette théorie, le professeur Brian Wansink de l’université de Cornell et le professeur Pierre Chandon de l’Insead de Fontainebleau (voir interview) ont recruté des volontaires avec qui ils ont fait plusieurs expériences.
Voici l’une d’elle :
Les chercheurs ont invité les volontaires à s’installer confortablement devant une série télé et leur ont distribué des paquets de muesli étiquetés « Muesli allégé » ou « Muesli ordinaire », qui en réalité contenaient tous le même muesli.
A la fin de la projection, les chercheurs ont pesé les restes de muesli pour savoir combien leurs cobayes en avaient mangé. Verdict : ceux qui avaient reçu les paquets étiquetés « allégé » ont mangé 49 % de muesli en plus ! Sachant que de toute façon un muesli allégé contient 10 % de calories en moins qu’un produit classique, l’addition est vite faite : avec l’allégé, on avale plus de calories.
« Lorsque nous cherchons une excuse pour manger, l’allégation « allégé » nous l’apporte sur un plateau », conclut Brian Wansink. Si tout le monde se laisse prendre au piège, pourquoi pas vous ?

Les Conseils de lanutrition.fr

La première chose qui vous aidera à déjouer le piège des allégations santé est d’en prendre conscience. « Mais non, moi ça ne me concerne pas, il faut être bien bête pour se laisser ainsi prendre au piège ».
Et pourtant si, vous aussi vous risquez – plus ou moins consciemment – de prendre une portion de fromage en plus parce qu’il est pauvre en matière grasse. Ou de rajouter une cuillère de confiture dans ce petit yaourt 0 %. Ou de vous autoriser un bon gros gâteau en dessert parce qu’après tout vous avez mangé dans un restaurant diététique. Oui, vous aussi, comme nous tous, vous êtes influencés dans vos choix alimentaire par le marketing déployé par les industriels – après tout c’est leur métier.
Maintenant que vous le savez,